Editos

Le blog de Pierre Auguste

Bonheur Sous Condition De Ressources

 

Quiconque a un peu vécu sait que le cerveau est le lieu de dilection de « cet amour tendre, purement spirituel », qui pousse le politicien à vouloir faire le bonheur de l’humanité.

De quoi te plains-tu camarade ? Tu vis dans un beau pays. Certes l’argent n’y fait pas le bonheur. Mais les hommes y naissent et vivent égaux en droits. Et les politiciens y veulent faire ton bonheur.

Hélas, le malheur veut que les politiciens fassent souvent le contraire de ce qu’ils croient faire. Ils ignorent, ou ont oublié depuis longtemps, ce que Voltaire disait de lui-même : « Le matin je fais des projets, et le long du jour je fais des sottises. »

Ces étourdis ne pensent jamais à toutes les conséquences de leurs promesses et de leurs actes. L’exécution appelle leurs repentirs inspirés par la peur récurrente d’enrichir trop de monde et la volonté farouche de ne pas augmenter le coût de la pauvreté.

C’est ainsi que les bonnes œuvres sont bien vite mises sous le boisseau des conditions de ressources. C’est pourquoi les classes moyennes sont maintenues dans la médiocrité. Et c’est par là que s’étiolent les grands desseins.

Lire la suite...

 

Le Marché des Statuts

 

Il manque aux jeunes gens qui nous gouvernent d’avoir bourlingué sur les océans des réalités. Mais ce ne sont là que paroles inaudibles par les jeunes loups politiques.

On n’apprend pas dans les écoles, ni dans les livres, ni dans les débats partisans qu’il est scabreux de confier un même travail à des gens de statuts différents.

On apprend par la vie que chaque profession procède à peu près de la même manière pour asseoir son emprise. Elle acquiert d’abord un savoir faire incontestable. Elle en organise son enseignement et délivre un diplôme que, par la loi ou par la pratique, elle parvient à rendre obligatoire. Ainsi se ferme l’accès à la profession et tendent à s’établir des exclusivités en faisant appel au numerus clausus, au droit d’entrée, à la cooptation.

Lire la suite...

 

Fondamentaux et Politique

 

Depuis plus d’un tiers siècle on nous bassine avec les fondamentaux de l’enseignement.

On n’a pu trouver mieux et plus reconductible pour entretenir le « bashing » du gouvernement, nourrir les rêves de prospérité des relégués de la société, abonder les programmes électoraux. Et harceler les élèves par ce qui devrait être un plaisir.

Il est dérisoire pour la politique de s’immiscer dans les réalités de l’exécution. C’est au niveau de chacune des classes que s’obtiennent les résultats qui tiennent plus de la qualité des maîtres et maîtresses que des idées issues de la pensée béotienne, du pédagogisme théoricien, de doctrines en vogue.

Lire la suite...

 

Désordonnances

 

Pour lire les tables de la loi, les Hébreux durent attendre que Moïse descendît du Sinaï.

Pour lire les ordonnances sur le travail, il nous a fallu attendre que le bon Docteur Zeus, alias Jupiter, descendît de l’Olympe après avoir consulté tous les Dieux qui y sévissent.

Les souris se sont mises en travail. Elles ont accouché d’une montagne. Le monde entier vécut l’événement quand l’acte de naissance fut entériné sous seing public.

Le citoyen ordinaire n’a pas encore pu lire ces fameuses ordonnances tant elles étaient évolutives et tenues secrètes durant leur gestation. Mais personne n’est maintenant censé les méconnaître tant on en a parlé.

Lire la suite...

 

Réforme-Transformation- Transfiguration

 

Le message est descendu de l’Olympe en passant par l’Aventin. La France n’est pas réformable. Il faut la transformer. Chiche !

En attendant actes et effets, le pouvoir branché mise sur la magie du verbe.

Il y a un fond religieux dans cette déclaration jupitérienne qui s’adresse à une nation de mécréants, pétrie de morale chrétienne. En ces temps où la communication est reine des cieux politiques, on devrait plutôt parler de transfiguration.

Va pour la transformation ! Et attendons les résultats. Mais prenons les devants pour dire que la fiscalité attend toujours ses réformes et qu’il serait grand temps de transformer le statut des hauts « ponctionnaires » qui sont juges et parties en notre système.

Lire la suite...

 

Le Chef En Ses Hiérarchies

 

On a beaucoup parlé de chefs cette année.

Comment vas-tu camarade ? Comme mon chef !

Nous vivons dans la civilisation du chef. Le chef est un sous-produit de l’organisation. Il y a un chef de toute chose. Il y des chefs de tous niveaux. Chacun est chef en son métier.

Lire la suite...

 

Révolution

 

Les orateurs nouveaux sont arrivés. Déjà fatigués d’avoir tant parlé, ils se sont vite reposés.

Deux d’entre-eux avaient brûlé les planches des tribunes préélectorales. Ce fut le feu du vieux diable en contre-feu du jeune dieu. L’un voulait faire en même temps tout et son contraire. L’autre refusait de se soumettre et en même temps rêvait de soumettre la terre entière. Les moutons bêlèrent en de chaleureuses ovations.

« Orate fratres ! » Prions mes frères-et mes sœurs-pour que tous s’arrêtent un peu ! N’avez-vous pas senti que se dégage dans l’ambiance comme un parfum de remake ?

Lire la suite...

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 de 102